L’histoire de Vereijken?

17 février 2021Leestijd: 5 minuten

Au fil des années, Vereijken est devenu un acteur international dans le domaine des cases de mise bas pour les porcs. Mais comment tout cela a-t-il commencé ? Bart Hooijer, l'actuel propriétaire de Vereijken, a rendu visite au fondateur Theo Vereijken et à sa femme Truus pour découvrir comment tout a commencé en 1967.  

vereijken-1.jpg

Un petit garage à Mariahout comme point de départ

Dans un garage de 30m2, Vereijken a été fondé en octobre 1967 dans la Bernadette Straat à Mariahout. Je travaillais depuis plusieurs années pour Vanderlande où je faisais le montage des bandes transporteuses", raconte Théo. Mon frère Toon avait un garage où nous fabriquons des choses ensemble le soir après le travail, comme la ferronnerie des portes d'entrée et les clôtures de balcon. Un jour, un groupe d'agriculteurs est venu nous demander si nous pouvions également souder des cases. En fait, nous n'avions jamais fait cela auparavant, mais nous sommes allés voir les élevages, afin de pouvoir fabriquer ces caissons pour les agriculteurs. Nous l'avons ensuite transformée en une société : les frères Vereijken. J'avais vingt-sept ans à l'époque".

vereijken-2.jpg

Grandir grâce à un échange de maisons

Le garage est vite devenu beaucoup trop petit. Il y avait même des matériaux qui étaient posés dans la rue. 
Grâce à un astucieux échange de maisons, Theo s'est assuré que son entreprise pouvait grandir. J'ai dit à Truus, “nous allons peut-être déménager”. Theo raconte l'histoire avec un sourire. 
J'ai entendu dans un snack-bar qu'une connaissance voulait vendre sa maison. Je savais qu'il y avait un grand terrain derrière avec un site industriel, donc nous pouvions construire un grand atelier et une salle d'exposition plus spacieuse . J'ai laissé mes frites refroidir et je suis directement allé la voir .
Truus et moi avions une belle maison, parce que nous venions de nous marier. J'ai donc demandé à la connaissance s'il serait possible de faire un échange. Notre connaissance voulait une maison plus petite et la notre était prête, elle a donc pu emménager immédiatement. Elle est venue un autre jour avec sa sœur pour regarder et l'échange a été organisé le matin même. Comme notre maison était un peu plus petite et que nous avions une grande remorque, nous avons dû l'aider à déménager. Mais à part cela, tout s'est passé très vite. Dans les années 70, nous avons construit notre nouvel atelier de 350 m2 et placé la salle d'exposition à l'extérieur, derrière notre maison. Après cela, nous nous sommes développés encore plus dans d'autres endroits".  

vereijken-3a.jpg

vereijken-3b.jpg

Une image de haute qualité

Les éleveurs ont choisi Vereijken en raison de la qualité de nos produits. Nous avons toujours choisi le meilleur matériel. Nous étions chers, mais vous saviez toujours ce que vous aviez.
 On  trouve encore des salles que nous avons fabriquées et installées il y a 40 ans". 
Des vaches aux porcs en passant par les chèvres, Vereijken a fabriqué des équipements de stabulation pour toutes sortes de bovins. Nous vendions aussi des produits avec un camion aux éleveurs à leur porte ce qui marchaient bien. Les agriculteurs pouvaient monter dans les camions et acheter les choses dont ils avaient besoin. C'était un grand succès". 

vereijken-4.jpg

La femme de Théo, Truus, a aidé dans l'entreprise. Elle s'occupait d'abord des finances, puis de leurs enfants, du personnel et de l'accueil des invités. Si vous demandez à Théo et Truus de quoi ils sont le plus fier, ils vous donneront une réponse sobre. “C'était une autre époque. Les éleveurs se portaient bien et nous avions peu de concurrence en tant que constructeurs de bâtiments à l'époque". Mais si vous posez d'autres questions, vous découvrirez rapidement que Théo et Truus sont bien trop modestes. 

Une entreprise accueillante

Ainsi, Vereijken n'avait pratiquement pas de chiffre d'affaires. Theo et Truus montrent une liste soigneusement tenue des 35 employés de leur entreprise qui ont débuté dans un garage. "Presque tous les membres du personnel ont atteint la montre en or." Cela signifie que vous étiez employé par nous depuis 10 ans. Tout le monde était toujours présent pour les fêtes du personnel. Nous parlons encore à un certain nombre de personnes aujourd'hui. Theo et Truus mentionnent facilement tous les noms des employés, des clients et des partenaires.Ils demandent à Bart s'il sait comment ils vont. Même de nombreux noms étrangers font partie de la conversation. 

vereijken-5.jpg

Des invités lointains dans la maison

Avec la réputation des Pays-Bas en tant que précurseur dans le domaine de l'agriculture et la bonne réputation de Vereijken connue pour sa grande qualité, les clients venaient déjà d'autres pays pour acheter les produits Vereijken. Théo et Truus ont accueilli chaleureusement ces visiteurs dans leur propre maison. "Oui, ils ont passé la nuit chez nous et les enfants sont allés se loger ailleurs. C'est une sacrée expérience", dit Truus. Avec un sourire, ils racontent des histoires sur les visiteurs du Japon et du Nigeria et sur leurs voyages à des clients en Nouvelle-Écosse, au Canada, en Pologne et en Allemagne.

vereijken-6a.jpg

vereijken-6b.jpg

Après la retraite

En 2004 Bert Hooijer, qui avait déjà travaillé comme représentant de Vereijken pendant 25 ans, a repris l'entreprise. Théo et Truus sont partis à la retraite, mais ils ont gardé leur envie de voyager. Ensemble, ils ont voyagé dans le monde entier, de l'Australie au Cambodge et à la France. 
Nous concluons en demandant à Theo Vereijken s'il a  un conseil  à donner. Son conseil : "Gardez un contact personnel fort avec vos clients. Même si le monde est complètement différent maintenant. À l'époque, par exemple, nous ne travaillions jamais avec des accords écrits. Vous avez donné une poignée de main et tout a été réglé. Mais même maintenant que les moyens numériques existent, le contact réel avec les clients reste important. De cette façon, ils continuent à se souvenir de vous".

vereijken-7.jpg

En mars, Vereijken s'installe dans la Food Valley à Ede afin d'être plus accessible pour les clients et d'être au cœur du centre d'innovation du monde agroalimentaire. Il y aura une salle d'exposition où nous souhaitons rester en contact avec les éleveurs de porcs sur les challenges qu'ils rencontrent salles de mise bas. Nous serons ravis de trouver ensemble une solution pour votre élevage. Viendrez-vous aussi à l'ouverture pour nous parler? Inscrivez-vous ici​ 

Theo et Truus Vereijken sont en tout cas toujours les bienvenus. Nous espérons vous voir à Ede!

 

Nos distributeurs
Recevez nos derniers articles de blog et nos expositions

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé de tous les développements

Dutch Pork Expo

Le 12 et 13 octobre, nous sommes de retour à la Dutch Pork Expo! Nous y présentons fièrement les passeports numériques pour la traçabilité de l'exploitation porcine à l'assiette, le système de séparation du lisier TRAC, notre système de maternité en liberté Pro Dromi Liberté et la Nanny lauréate. Vous souhaitez découvrir nos dernières innovations?

Nous serons heureux de vous rencontrer à Den Bosch, aux Pays-Bas!

 

Design your own Pigfloor!

Design your own Pigfloor!
Design your own floor in 3 simple steps
Design your own Pigfloor!